La saga Ben & Jerry's

Publié le par aktu graphik

Connue dans la fin des années 1990 en France, Ben & Jerry's est une marque américaine, fondée en 1978 par Ben Cohen et Jerry Greenfield.

Ces deux amis d’enfance sans diplôme ont eu, en 1971, l'idée de leur vie : consacrer 5 dollars pour apprendre à fabriquer des glaces par correspondance.

Grâce à un capital de 12.000 $, ils ouvrent leur premier « bar laitier» le 5 mai 1978, dans une ancienne station service du Vermont.

Dès lors, leur ingéniosité les fera rapidement connaître.

 

per1.jpg station1

 

Séances de cinéma projetées sur le mur de leur boutique, démarchage commerciale intensif et recettes innovantes 100% naturelles nous amènent un an plus tard à l’anniversaire d’ouverture du milk bar.

Le 5 mai 1979 signe alors le début d’une tradition toujours perpétrée : « le Free Cone Day », où l’art d’attirer en masse les clients en leur offrant des glaces.


Free-Cone-Day1-e1333427570126 carte-benjerry-roadshow


La consécration ne tarde pas à venir… A peine 2 ans plus tard, la marque est titrée « Meilleures glaces du monde » par Time magazine. Rien que ça !

Cependant, un obstacle leur barre la voie du succès : les distributeurs.

Ces derniers refusent de référencer les glaces Ben & Jerry's.

Qu’à cela ne tienne, la marque se lance dans une campagne de street marketing (oui oui, dans les années 80 !) en distribuant des glaces devant le siège social d’Häagen Dazs. Leur slogan : « What’s the Doughboy Afraid Of ? » (Doughboy étant la mascotte de leur concurrent).

Et la provocation, ça a du bon, puisque la presse s’en mèle, dénonçant une concurrence déloyale d’Häagen Dazs et des distributeurs.

 

Street marketing, placement de produits, évènementiel… l'entreprise adopte une stratégie de communication atypique à l’heure où les campagnes média sont reines aux Etats-Unis.



 
 

Le 19 octobre 1987, jour du krach boursier, Ben & Jerry's s’empare de sa Cowmobile pour offrir des glaces nommées “That’s life” et “Economic Crunch” aux traders de Wall Street.

 

39024923

 

Un an plus tard, c’est le Président Ronald Reagan - himself - qui leur décerne le prix de « petits entrepreneurs de l’année ».

 

Le succès est en marche et l’exportation commence.

 

Toujours dans la même optique de comm’, la marque créé des parfums atypiques inspirés par les tendances musicales et l’actualité.

Ainsi, les glaces « Imagine Whirled Peace », « Bohemian Raspberry » ou encore « Yes Pecan » ont vu le jour, en référence à John Lenon, Queen et Barack Obama.

(Petite parenthèse pour soulever le caractère caritatif de ces parfums qui ont successivement permis de promouvoir la journée international de la paix et de lutter contre le virus du sida).

Aujourd’hui, Ben & Jerry's est présent dans 26 pays, et compte 14 boutiques en France.

 

bnj imagine whirled peace2  8-bohemianraspberry Ben-and-Jerrys-Yes-Pecan-US-version

 

 

Publié dans Communication

Commenter cet article

enzo 02/06/2012 21:08

wouhaaaa je veux les mêmes gros pots en France!!!!!! ici ils sont trop petits....pas mal de films ont effectivement fait de la pub pour ben and jerry's -_-

aktu graphik 03/06/2012 10:10



C'est clair que les pots américains en font rêver plus d'un !! Merci pour le comm'